APHORISMES & CITATIONS

  • Pierre JULIEN
    "La clef de la santé réside dans l'équilibre psycho-affectif"
  • Charles PEGUY
    "La seule force, la seule valeur, la seule dignité de tout; c'est d'être aimé" (Notre jeunesse)
  • Ludwig WITTGENSTEIN (Philosophe, 1889-1951)
    "La solution du problème que tu vois dans la vie, c'est une manière de vivre qui fasse disparaître le problème"
  • Fuly CENTA DE SERRES :
    "L'échec, en toute chose, est principalement dû à un manque d'attention. Si vous vous donnez à un seul objet à la fois, vous en percevrez profondément les différents aspects."
  • CHAMFORT :
    "Le plaisir peut s'appuyer sur l'illusion, mais le bonheur repose sur la réalité"
  • Jacques LACAN :
    "Voila la grande erreur de toujours : s'imaginer que les êtres pensent ce qu'ils disent" (Séminaire)
  • Pierre JULIEN
    "Une maladie est une tentative d'adaptation quand l'individu ne s'adapte pas à sa réalité"
  • Dalaï Lama
    "La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu'un"
  • William Isaac THOMAS :
    "Si les hommes définissent des situations comme réelles, alors elles sont réelles dans leurs conséquences".
  • Coluche :
    "C'est pas parce qu'ils sont nombreux a avoir tort qu'ils ont raison"
  • Pr. Claude BERNARD :
    "On obtiendra par la statistique une conjecture avec une probabilité plus ou moins grande, sur un cas donné, mais jamais une certitude, jamais une détermination absolue."
  • Alfred ADLER :
    "L'ensemble de la vie, que j'ai appelé d'une façon concrète le style de vie, est construit par l'enfant à une époque où ce dernier ne dispose ni d'un langage suffisant, ni de concepts suffisants" (Le sens de la vie)
  • Dr Michel MOIROT :
    "Nous vivons entourés de microbes, de virus, de polluants, et sans critiquer ceux qui veulent améliorer le sort des humains en luttant contre la pollution de l'atmosphère, de l'eau et du sol, il faut reconnaître que ces polluants ne sont que des moyens mis en quelque sorte à la disposition des candidats aux maladies, mais ne créent pas la maladie par leur seule existence."
  • Boris VIAN :
    "La vérité n'est pas du côté du plus grand nombre parce qu'on ne veut pas qu'elle y soit. Le jour où le plus grand nombre, par sa culture et ses connaissances sera à même de déterminer lui-même sa vérité, il y a peu de chance pour qu'il se trompe"
  • Georg GRODDECK :
    "S'adapter au malade au point de le ressentir, c'est la seule exigence qui doive être posée au médecin" (La maladie, l'art et le symbole, chez Gallimard)
  • BEAUMARCHAIS :
    "Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur" (Le barbier de Séville)
  • Jean-Jacques ROUSSEAU :
    "Nous nous faisons plus de mal que les autres ne peuvent nous en faire"
  • Marc FRECHET :
    "Certains conçoivent encore à ce jour l'expression somatique, être malade, comme une faute de langage du soma à réprimer fortement plutôt que comme une expression effective singulière chargée d'un "faire voir", d'une difficulté à se conjuguer aux autres, au dehors, à exploiter afin de favoriser l'élaboration d'une grammaire personnelle"
  • Hubert REEVES :
    "En science comme ailleurs, l'inertie intellectuelle, la mode, le poids des institutions et l'autoritarisme sont toujours à craindre" (Patience dans l'azur)
  • Dr Edward BACH :
    "Il n'y a pas de vraie guérison s'il n'y a changement de perspectives, paix de l'esprit et félicité intérieure"
  • Jean-Claude SALOMON :
    "La régulation tumorale suppose l'existence d'un processus supra-cellulaire mettant en jeu des interactions à tous les niveaux d'intégration, et pas seulement aux niveaux génétiques et cellulaires, comme cela a été trop souvent affirmé" (Le tissu déchiré, au Seuil)
  • Marcel PROUST :
    "De sorte que croire à la médecine serait la suprême folie, si n'y pas croire n'en était pas une plus grande car de cet amoncellement d'erreurs se sont dégagées à la longue quelques vérités"
  • Pr Paul Feyrabend
    "La science est la plus récente, la plus agressive et la plus dogmatique des institutions religieuses"
  • Marc FRECHET :
    "Chaque fois que je voudrais éviter une chose, j'insiste sur la chose"
  • Viktor FRANKL :
    "Laissez moi vous donner une définition étrange du désespoir. Mathématiquement : D = S-s. Soit le Désespoir, c'est une souffrance moins la signification de cette souffrance."